Billet Iphae

Les trucs que font tous les jours les meilleurs professionnels

Christina DesMarais est une journaliste américaine qui s’intéresse aux meilleurs comportements professionnels. Elle écrit une série d’articles à ce sujet* et j’avoue en avoir lu plusieurs avec intérêt. Je voudrais ici commenter 25 habitudes simples qui différencient ceux qui réussissent de tous les autres. Le titre est provocateur, il irrite nos sensibilités européennes plus nuancées, mais il s’appuie sur le témoignage de chefs d’entreprise très dynamiques, avec l’avantage de faire réagir. J’ai essayé de rassembler l’article autour de 5 points.

1- Bien dormir
D’abord, ces chefs d’entreprise font très attention à la qualité de leur sommeil : ils se couchent tôt, dînent léger, lisent tranquillement le soir, regardent un film délassant, ne consultent aucun mail avant de se coucher.

2- Se lever tôt
Le matin est un moment clé de leur journée. Ils se lèvent tôt – certains à 5:30 – pour jouir du calme et du silence avant le rush, s’hydratent (un litre d’eau, plusieurs tasses de café léger), méditent (entre une demi-heure et une heure et demi), certains partent se promener, tous clarifient leur emploi du temps en triant attentivement ce qu’ils délèguent, ce qu’ils font eux-mêmes, ce qu’ils éliminent. Ils se réservent des temps libres : certains refusent que leur emploi du temps soit programmé à plus de 50%. Vient le petit-déjeuner en famille : moment partagé où l’on échange de façon détendue.

3- Garder en vue l’essentiel
Ces chefs d’entreprise sont habités par leurs produits, anticipent le long terme (au moins 30 mn par jour), gardent en tête et interprètent les indicateurs clés, visualisent le succès, se posent les bonnes questions. Tout cela va sans dire. Ce qui me paraît intéressant est le paradoxe suivant : ce focus sur l’essentiel cohabite chez eux avec une grande capacité à se déconnecter. Tous insistent en effet sur l’importance de rester ouvert, en « s’amusant avec son chien », en pratiquant une activité hors travail, en se ménageant des plages de temps libres, en prenant une tasse de thé quand on est bloqué dans une réunion infructueuse, en restant créatif. 

4- Agir « qualité »
« Solve, don’t just do » est une caractéristique de leur approche pratique. Plutôt que d’enfiler leurs tâches comme un collier de perles (nombreuses), Christina DesMarais insiste sur ce point : pour eux il ne s’agit pas tant d’accomplir une tâche pour passer à la suivante, que d’apporter une vraie valeur ajoutée à chacune : « Concentre-toi sur la qualité, pas sur la quantité »

5- Bouger, respirer, sortir !
La marche est de beaucoup leur activité physique préférée. Elle est aussi importante que l’expérience de la joie, du plaisir dans le travail. Cette prise en compte du corps, de l’exercice, de la respiration me paraît très instructive pour notre culture française qui a largement tendance à sous-estimer cette dimension.

La morale de l’histoire
Alors, cochez-vous les cinq cases de l’excellence professionnelle à la sauce américaine ?! Vous me direz peut-être que c’est une façon bien superficielle d’aborder le sujet. Je n’en suis pas si sûr. À bien y regarder, il s’agit de notre rapport au temps, à notre corps, à la fécondité de notre action, à notre équilibre de vie et finalement au sens que nous donnons à notre travail. L’idée sous-jacente de ces pratiques quotidiennes n’est-elle pas qu’une qualité de vie à chaque moment de la journée est possible ? Et que se passerait-il si si cette qualité de vie devenait notre ligne de conduite ? 

* revue INC. « Pour les entreprises en croissance »

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

×